TANGER  AU XIXème SIECLE : VILLE COSMOPOLITE, CAPITALE DIPLOMATIQUE

Tanger la blanche, la perle du détroit, rayonne depuis de nombreux siècles.

Au temps du Maroc précolonial, elle fut le centre de la représentation européenne par Mohammed Ben Abdallah, précisément à la fin du XVIIIème siècle.

Quelques temps plus tard, Tanger se caractérisa par son rôle diplomatique : cette ville fut longtemps le siège des représentants des nations occidentales et de leur interlocuteur marocain.

Se développe ensuite une colonie européenne au centre de Tanger, ce qui profitera à cette ville.

En effet, un certain urbanisme tangérois se crée, sans parler du cosmopolitisme sans pareil de cette ville.

C’est le carrefour commercial entre l’Orient et l’Occident, et on l’assimile une fenêtre du Maroc sur la modernité à futur statut international.

Devenant de plus en plus une ville espagnole, Tanger reste tout de même principalement marocaine, avec aussi une forte marque anglaise.

Nous allons d’abord présenter l’essor important de cette ville, en nous attachant d’abord à son cosmopolitisme important, puis à son rôle diplomatique, et enfin à sa modernité florissante.

  1. Une ville à caractère cosmopolite

Si un mot peut décrire Tanger au XIXème siècle, c’est bien le mot « échanges ».

Ville mixte à partir de 1844, Tanger se nourrit des richesses que lui apportent ce mélange de populations différentes et son commerce européen.

En effet, la population Tangéroise a considérablement augmenté de 1856 à 1906 (passant de 7 000 à 40 000 habitants), mais le plus surprenant est que ces nombres comprennent les populations marocaine, juive et européenne de Tanger : la population juive passe de 2 500 à 11 500 habitants et la population européenne passe de 522 à 12 000 habitants dans ce même laps de temps.

Autre exemple aussi : la population catholique, composée d’Espagnol, d’Anglais, d’Italiens, de Portugais, de Français, d’Américains entre autres, est de 622 en 1868, puis est évaluée en 1888 de 1412 habitants.

Justement, en ce qui concerne la religion, Tanger est une ville particulièrement tolérante, qui accepte la construction de nombreux lieux de culte appartenant à des religions différentes mais pourtant souvent les uns près des autres (mosquées, synagogues, églises…).

De plus, connaissant un tourisme assez important dû aux 3 ou 4 heures de trajet en paquebot de Gibraltar pour arriver à Tanger en 1889, la ville du détroit accueille de nombreux visiteurs étrangers, dont beaucoup d’Espagnols qui participeront à l’hispanisation de la région : langue espagnole comme langue commerciale, hôpital espagnol, mission religieuse, écoles et chambres de commerce espagnoles, journaux espagnols, la Plaza de Toro…

Ces touristes doivent, à l’aller comme au retour, traverser les « Portes de la Douane », structure sécuritaire importante.

Ce mélange de cultures, de civilisations, et de religions, est une des principales caractéristiques de cette ville à cette époque.

  1. Une ville nommée capitale diplomatique

Au début du XIXème siècle, Tanger est la seule ville ouverte sur l’extérieur.

Un peu plus tard, en 1845, est mise en place une institution, appelée « Dar Niaba », dirigée par le Naïb Sidna, intermédiaire entre le Makhzen et le corps diplomatique de Tanger.

Stable grâce à une direction politique réfléchie, Tanger est axée sur l’ouverture vers l’Occident, et possède de nombreuses législations étrangères ainsi que des consulats très respectés par tous.

De plus, elle s’allie avec d’autres pays, comme avec la fameuse convention internationale du 31 mai 1865, dont le but est de rendre officielle la gestion du Phare de Tanger par le corps diplomatique de la ville, accord qui fut en vigueur jusqu’en 1957.

Avec comme principes la dignité, l’ordre et la discipline, Tanger a pu ensuite prétendre au statut tant convoité de ville internationale en 1904.

  1. Une ville de plus en plus moderne

Tanger connaît un essor nouveau de modernité au XIXème siècle, particulièrement au niveau de l’infrastructure de la ville.

Effectivement, la ville est réaménagée (routes, jardins, muraille…), et voit de plus en plus de boutiques apparaître.

De plus, c’est une ville qui a vu se mettre en place de nombreux concepts et constructions , parfois jamais connues sur le territoire auparavant : conseil sanitaire international, première banque privée marocaine, hôpital, bureau de poste crée au Maroc par le gouvernement Britannique, phare du Cap Spartel (premier phare du Maroc, en 1865), première loge maçonnique au Maroc, imprimerie, banque européenne, atterrissement par câble sous marin Gibraltar-Tanger, journaux européens, commission d’hygiène, ouverture d’un centre ouvrier national espagnol, accords Anglos-franco-espagnols, et internationalisation.

Tous ces évènements ont eu lieu entre 1840 et 1904, moment d’éclat particulier de Tanger.

En conclusion, on peut dire qu’au XIXème siècle, Tanger brille en tant que ville cosmopolite et diplomatique. Au centre de la vie politique, culturelle et économique du pays, elle apparaît comme une convoitise pour les étrangers, qui ne tardent pas à s’y rendre et à encourager cet essor et ces échanges si impressionnants et particuliers.

Mais ce nombre de plus en plus important de visiteurs qui finissent par devenir résidents aboutit à la formation de colonies au Maroc, plus particulièrement au nord donc Tanger.

Ces colonies retireront à Tanger son statut de ville internationale, et malheureusement, elle perdra un peu de sa vigueur et de sa gloire, mais restera néanmoins une ville passionnante. 

Publicités
Cet article a été publié dans L'histoire contemporaine, Tanger. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s